05 mai 2006

Feurst

Encore une fois, il s'agit d'une rencontre.
De celles qui vous marquent tant elles sont incongrües.
Ici, c'était plutôt un héron.
Bien que je n'en sois pas sûr à l'époque. C'est venu après.
En fait, je considère les oiseaux comme juste bons à manger les insectes.
Le héron, puisque c'en est un, m'est apparu un soir, alors que je rentrais chez moi.
Il faut dire que j'ai la chance de me rendre à pieds à mon travail, et que je longe un court d'eau.
En contrebas d'une écluse, j'ai pris l'habitude d'observer les canards qui font leur vie.
C'est une distraction comme une autre et cela me permets, en tout cas, de faire le vide avant de rentrer.

Ce soir là, donc, il était là. Les canards ayant déserté le coin.
Je décidais de l'appeler Léon.

Posté par Fidias à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Feurst

Nouveau commentaire